Retour maison

Me voilà rentré en France, après une attente de plusieurs jours, à la recherche d’un avion pas trop plein, en compagnie de plusieurs touristes francais qui comme moi, vivront les quelques jours précedents le départ rivés sur les chiffres des taux de remplissage des vols et des chances de départ. Et bien c’est le jour le plus chargé, le jour ou personne ne croyait plus à l’éventualité même d’un départ, que nous sommes enfin rentrés, moi et une petite dizaine de compagnons GP. Après ces quelques mois de voyage, je retrouve la France, Paris, puis mon petit nid douillet dans le Sud.

Des nouvelles du retour.

 Dans l’avion

L’avion est plein à craquer. Le commandant de bord étudie son remplissage et la répartition des bagages pendant plusieurs minutes avant de trouver une solution pour nous faire monter. Et pour aider les hotesses, nous sommes chacun placés à côté d’un enfant orphelin, géré par une association Colombienne qui les emmene en vacances, avec pour mission de s’en occuper, les attacher, les aider à manger, etc… c’est plus de boulot que je l’aurais cru :-)

Je m’occupe du petit Luis, 5 ans, tandis qu’à côté de moi, mon collègue prend soin de la petite Jenny, un peu plus agée, mais complètement apeurée à l’idée de décoller, de voler, de penser même qu’elle est à une telle distance du sol. Et bien si la charge est difficile, elle est plutot enrichissante surtout pour un jeune comme moi qui n’a jamais eu d’enfants et ne sait pas trop comment s’y prendre. Ajoutons le fait que les deux enfants parlent uniquement l’espagnol, ca donne des dialogues assez sympas, et de jolis mots d’enfants.

- Esperas cinco minutas, Luis. (Attends cinq minutes, Luis; avec une faute d’orthographe)

- Cinco minutos (correction)

Puis, en m’entendant dialoguer avec mon collègue GP.

- Pourquoi tu ne parles pas comme nous?

- Hum, ;-) difficile à expliquer.

Bref, joli expérience, même quand il vomira à l’atterissage. Heureusement, j’avais repéré la position des sacs prévus à cet effet. Charmant.

Un long voyage, mais qui avec le décalage horaire, ressemble quand même beaucoup à une nuit blanche. (à peine couché, que le soleil se lève, vu la progression de l’avion) La journée suivante s’annonce donc dans les vapes). J’arrive enfin en France.

 

Paris

Comme au retour de chaque voyage, une montagne de boulot nous attend à notre retour. Pour moi, ça commencera par mon inscription au concours d’officier Sapeur-Pompier.

Date de cloture de demande des dossiers de candidature: 1er septembre. En gros c’est deja passé. Date de limite de remise des dossiers remplis: 8 septembre. En gros, il me reste deux jours.

Je m’y mets donc, à deux cents à l’heure, parviens à me procurer le dossier de candidature par l’intermédiaire d’un ami, à réaliser ou remplir la quasi-totalité des éléments demandés, et à l’envoyer avant-hier, avec mon certificat médical fait le matin même, et un fameux cachet de la poste faisant foi daté du 8 septembre. Ouf!

A Paris, Philippe Prouff, le cameraman rencontré à Santiago, qui voyageait en suivant son inspiration et une photo, découverte dans les rues Parisiennes, (voire lien ci-dessous) me propose un hebergements, et me fait decouvrir le temps d’une soirée Paris by night, les petits coins où il passe ses soirées, ses endroits favoris. Nous mangeons dans un petit bar d’habitués ou en effet, tout le monde se connaît…

“Salut Pierrot, ça roule?” “ca roule ma poule, et toi?” “Tiens Sandrine a oublié son chapeau!” “Elle le recuperera demain” Les noms et les phrases sont des inventions, mais ça ressemble tout à fait à ça. ;-)

Puis je redescends chez moi, le lendemain, où je terminerais de completer mon dossier d’inscription, et prêt à revoir une bonne partie des gens importants de ma vie. (Photo webcam, prise au moment de mon voyage au Népal, comment on communique à distance)

http://pompiersdumonde.blog.pelerin.info/2008/07/nouveau-depart/#more-300 (lien article philippe)

 

Entouré des siens

Et ca fait du bien, un bien fou, de retrouver un rythme de vie si facile, sans contrainte, de dormir, de manger, de se baigner, … et rien d’autre. Souffler.

Aujourd’hui, la vie déjà, reprend son cours, il est temps de se remettre à chercher des petits boulots, de réintégrer la caserne, de se reformer, pour reprendre les gardes. De manger un peu à l’excès et faire du sport pour tenter de récupérer les kilos perdus en errance, altitude et voyage. De raconter à tous ceux qui le demandent des détails, anodins ou croustillants, de mes découvertes.

 

Et de commencer, à faire le bilan, à trier, classer, et réfléchir. Pour que le voyage ne soit pas vain. Que m’a t’il apporté? Ai-je changé? Changé en bien? Je l’espère. Le blog n’est pas terminé.

 

 

 

10/09/2008

9 Réponses pour “Retour maison”

  1. Redigé par Emilie:

    Voilà, c’est fini… t’es pas un peu triste quand même ? c’est surement pas le mot, mais nostalgique où quelquechose comme ça…Pour l’instant retrouver la maison et les tiens c’est sûr que c’est le bonheur total, mais la routine va peut-être te sembler differente, après une telle experience. Ou pas…Tu verras bien! En tout cas, j’attend l’article sur tes interrogations, ta vision de ton voyage, ce que ça t’a apporté etc…Et puis a bientôt sur msn, j’espere, moi aussi j’ai pleins de questions à te poser =) bisous

  2. Redigé par La Soeurette:

    Oui raconte-nous plein d’anecdotes croustillantes :)
    Les vidéos du saut à l’élastique sont impressionnantes j’ai adoré =D
    C’est super que tu sois revenu, Juste au moment de mon Anniversaire en plus! ^^
    Et Oui retour à la routine, retour à la maison, retour dans la famille…
    C’est génial :) Bon je dois aller au code, Au revoir frangin, et merci de m’emmener XD
    Bisous

  3. Redigé par Famille Raphaneau:

    Hello Raphaël !
    Bon retour parmi nous…
    Moi aussi j’attends avec impatience des récits, des anectodes, de vive voix !
    (Comment s’est passé ton retour chez les pompiers ? Ont-ils suivi ton blog ?)

    Bisous tout plein

    Affectueusement
    Marie-claire

  4. Redigé par Itipoe:

    Ah c est déjà fini? :’( c’est passé vite !
    D’une petite voyageuse et même si je ne te connais pas, je t’assure que tu as changé. Des choses vont te paraître sûrement plus futiles, ou plus énervantes… Tu vas avoir un regard nouveau sur des sujets et sur les gens…
    Le plus dur est de faire comprendre aux autres la différence, car les images que tu as en tête ne sont pas des éléments faciles à transmettre même avec vidéos et photos… L’atmosphère, les conditions sont compliquées à expliquer, même si tu l’as fait bien ressentir dans ton blog.
    Je te souhaite bon courage pour ton concours d’officier… J’aurai aimé aussi le faire… Mais bon physiquement je ne suis pas au niveau… :-S
    Je te souhaite une bonne rentrée, et peut être qu’un jour on se rencontrera pour bâtir une relation internationale entre pompiers du monde !
    Cheers

    Maureen

  5. Redigé par Floriane:

    Un retour plus vite que prevu pour mon grand plaisir!
    Super heureuse de t’avoir retrouver. Pour moi tu n’as pas changé! Tu es toujours TOI mais en plus responsable plus adulte je me demande comment je vais faire moi maintenent xD
    Jtembrasse fort et à tt de suite chéri!
    Rafilone qui t’aime.

  6. Redigé par philippe et christine:

    salut raph,content que tu sois de retour.en esperant te voir tres bientot.a+
    phi et christine

  7. Redigé par Geneviève et Patrick:

    Bonsoir Raphaël,
    Merci pour tous tes récits qui nous ont permis de voyager un peu avec toi.
    Tes articles ont été très enrichissants pour notre culture personnelle et au
    lieu de passer notre temps devant un programme télé pas toujours super, nous
    avons eu de bonnes soirées à éditer tes articles et surtout à les lire.
    A présent, il va falloir que nous classions tous tes récits que nous avons édité depuis le
    début de ton voyage et ainsi quand nous aurons des petits enfants, nous pourrons leur montrer
    ton périple et surtout leur dire que Sylvain a la chance d’avoir un copain formidable, sincère, dynamique,
    sensible. Tes parents peuvent être fiers de toi.
    En espèrant qu’un jour tu puisses écrire un livre car tu auras de quoi raconter.
    Maintenant, cela va nous manquer de ne plus nous connecter pour suivre tes aventures.
    Bonne chance pour ton concours.
    Gros bisous
    Geneviève et Patrick ( parents de Sylvain )

  8. Redigé par greew:

    bonjour
    deja merci pour ce blog interressant et je voudrais savoir si il y aurait possibilité de parler plus amplement des pompiers du Chili avec vous.
    en vous remerciant

  9. Redigé par Gazelle:

    Hello !

    Superbe ton blog …! je reste sur ma faim …. avec le recul et le temps ou en es - tu avec tes études , ta vie …?

Laisser un commentaire