Pompiers de Cuzco

Avant mon départ vers le Machu Pichu, je suis allé rendre visite à mes premiers pompiers Péruviens, les Bomberos de Cusco. Une fois encore, ce sont des Bomberos Voluntarios que je rencontre, avec néanmoins de légères primes compensatoires lors de leurs gardes nocturnes notamment. De vrais volontaires donc (pas des bénévoles), avec des missions similaires en tout point à celles des pompiers français. Ils sont, malgré un matériel et des techniques d’interventions Nord-Américaines, les pompiers fonctionnant sur un schéma le plus similaire au notre que j’ai rencontré.

Rencontre avec les pompiers de Cusco.

 

Missions

Les Bomberos de Cusco assurent un rôle quasi-identique à celui des pompiers français. Ils éteignent l’incendie, qu’il soit urbain ou feu de forêt, assurent un panel assez large d’interventions diverses, et s’occupent du secours à victimes, et du transport jusqu’aux hôpitaux. En y refléchissant bien, je m’aperçois que je me trouve face aux premiers pompiers rencontrés qui assurent eux aussi cette fonction. Une première pour moi, et donc agréable surprise. La mission ambulance, pour une fois, n’est pas uniquement aux mains des hôpitaux ou d’organismes privés. 

 

 

Organisation

Ici, 25 volontaires se relaient par gardes de 12 heures. Les jours les moins risqués, tous travaillent sauf un, qui s’occupe de réceptionner les appels et de biper les hommes d’astreinte. il y a trois casernes dans le district de Cusco. Parmi les 25 hommes, quelques-uns sont conducteurs, les autres simples hommes du rang, capables d’assurer chacune des missions dont nous avons parlé précedement. Un chef de corps volontaire gère cette petite caserne bien sympathique.

 

 

 

Social

Plusieurs elements sont à souligner dans cette catégorie. Tout d’abord le fait que je fais face à mes premiers vrais volontaires d’Amérique du Sud, qui touchent des primes à l’intervention, à l’astreinte, ou à la garde. Deuxièmement, nous pouvons souligner, ici également, la présence de sapeurs-pompiers féminins, bien qu’en nette infériorité numérique. Au Pérou, on peut devenir pompier dès l’âge de 18 ans, que l’on soit homme ou femme. La formation initiale est longue, répartie en stages, comme en France, mais peu parfois durer plus d’un an et demi. L’entraînement sportif ou les manoeuvres n’est pas tellement de mise dans les environs. A part regarder les Jeux Olympiques et faire quelques parties de football, les pompiers Péruviens ne sont pas vraiment de grands sportifs. Encore que d’après eux, la totalité des élements du Corps savent nager et sont en bonne condition physique.

 

Equipement

Leur véhicule Ambulance, comme plusieurs de leurs véhicules, provient du Corps de sapeurs-pompiers de Washington, aux Etats-Unis. il est bien moins bien équipé qu’une ambulance française mais comprend néanmoins un brancard et du matériel classique de réanimation. Le véhicule ”Rescate” est équipé, surprise, de deux pinces hydrauliques pour la désincarcération. Leur camion incendie en revanche, occupe la double-fonction feux de forêt-feux urbains, ce qui leur pose bien des problèmes étant donné la différence entre ces deux types d’intervention. Malgré ce détail, ils peuvent se féliciter de posséder une caserne bien équipée en matériel étant donné sa taille. Leur tenue d’intervention est rouge pour les hommes du rang, et bleue pour les conducteurs. Ils possèdent une tenue de feu et une tenue ambulance distinctes, et se changent selon l’intervention prévue. Tous sont équipés de casques individuels et les véhicules incendie sont pourvus en quantité suffisante  en appareils respiratoires isolants. Au niveau du matériel d’intervention et des équipements de protection individuels donc, il n’y a quasiment rien à redire. Le seul point négatif que je pourrais mettre en valeur dans cette partie est l’état de délabrement avancé de la caserne, hebergée sous les gradins du stade de football de la ville. une image assez interessante dans ce continent oú ce sport est plus qu’une religion. A noter que les choses vont changer  et qu’une nouvelle caserne, neuve, sera inaugurée dans une dizaine de jours. :-)

 

Rencontre

Des pompiers qui nous ressemblent tellement. Avec tant de points communs, forcément, la communication en est considérablement simplifiée. Je suis arrivée sous les gradins du stade de foot en début de matinée, pour faire la connaissance de trois hommes, qui m’ont tout de suite témoigné d’une attention et d’un interet vraiment agréable. Ils m’ont d’ailleurs invité à l’apéro d’inauguration de leur nouvelle caserne, dans dix jours, apéro auquel je ne pourrais prendre part, malheureusement, appelé vers de nouveaux horizons. Une rencontre amicale et enrichissante, dont je repars avec un petit cadeau, le blason de la caserne, et où j’ai une fois encore promis d’envoyer des photo, des nouvelles et de garder contact.

 

Je me rends dès demain matin à Aguas Calientes pour tenter de gravir les dernières pentes menant jusqu’au Machu Picchu. Pour bientôt donc, une nouvelle merveille du monde au programme…

 

 

Symbole des Sapeurs-pompiers Péruviens.

 

 

 

 

 

 

Dortoir de la garde nocturne.

 

 

 

 

 

 

 

 Pour se rendre à la caserne…, il y a des passionnés partout! ;-)

21/08/2008

10 Réponses pour “Pompiers de Cuzco”

  1. Redigé par Floriane:

    Coucou je viens de lire avec attention ton nouvel article.
    Je suis surprise par la difference entre cette caserne et celle de la Bolivie.
    Les Boliviens doivent envier les pompiers Peruviens. C’est pour cela que ton aide leur est essentiel et j’espere que cela marchera.
    J’ai hate de voir le blason qu’ils t’ont si gentiment offert, un souvenir de plus parmis ces milliers que tu as deja en memoire.
    Bon voyage vers le Machu Picchu.
    Gros bisous chéri.
    Rafilone

  2. Redigé par Sylvain:

    Eh ben ce la faisait longtemps que tu n’avais pas vu des pompeirs faisant a peu pres les mm choses qu’en france. En ce qui cocnerne les camions on dirait de vieux camion comme ceux presents aux Etats Unis.
    Cela est dingue comment les moyens changent d’un pays a l’autre pourtant voisin;

    Sur cela je te dis a+ et bonne fin de voyage du machu pichu^^

  3. Redigé par Parents de Raphaël:

    Un nouveau chapeau? (ou plutôt casque).
    CHAPEAU mon petit (façon de parler) Bomberos!
    Et bon voyage au pays des Incas !
    Bisous
    Maman Si et Papa Mi

  4. Redigé par Parents de Raphaël:

    Salut FA
    Te voila en pays Incas.
    Pourrais-tu essayer de trouver un couteau Incas, j’ai pu trouver
    assez facilement des couteaux de leurs cousins du Mexique.
    Les fameux couteaux Aztèques, mais jamais Incas. mdr
    Bon courage pour la balade au Macchu Pucchu et donnes bien
    le bonjour aux pompiers a ta prochaine visite .
    Bisous @ +
    Papa

  5. Redigé par Geneviève et Patrick:

    Bonsoir Raphaël,
    Après 15 jours de vacances aux Salelles, je viens d’imprimer tous tes articles parus depuis début Août.
    Encore une fois, tu nous fais rêver et nous allons passer une excellente soirée à lire tranquillement tous tes récits.
    Nous sommes contents de savoir que tu es rétabli.
    Bonne chance pour la suite de ton voyage et continues de nous faire partager toutes tes rencontres.
    Tes articles sont vraiment bien structurés et c’est un réel plaisir à te lire.
    Gros bisous et nous en profitons pour faire un coucou à tes parents, Gwendy, Ludo et Christiane ( dit Lolotte )
    Geneviève et Patrick ( parents de Sylvain )

  6. Redigé par Papa:

    Saluuut! Petite modif’ au sujet des couteaux Aztèques:
    Bien sûr il faut le lire à voix haute et s’écouter dire :
    “couteaux à steak”.
    It was just a joke ;)

  7. Redigé par FRANCHE SYLVIE:

    Bonjour Raphael

    Je fais partie de la même équipe de Travail de ton Père , je suis donc à FRANCE TELECOM et je tiens à t’apporter mon soutien dans ton parcours de découverte des services de secours au travers des pays visités.Tes articles sont très interressants et mes filles ainsi que moi-même trouvons ton écriture agréable et riche .Tu nous fait rêver d’aventures et de pays lointains …..Alors bon courage et nous suivons avec attention ton parcours …

  8. Redigé par Celine:

    Bonjour !
    Quelle aventure ! Que penses-tu etre le plus depaysant dans toutes tes découvertes?
    Prends soin de ta santé.

    Céline

  9. Redigé par Anne-Marie:

    Bravo
    très certainement tu va donner envie à d’autres jeunes de tenter
    aussi une expérience semblable
    Bon courage pour la suite de ton expédition

  10. Redigé par raf:

    Je ne sais pas ce qui est le plus le depaysant, mais les blagues de mon père me ramènent toujours à la maison.
    Merci pour les encouragements de tout le monde.

Laisser un commentaire